L’enseignement de Platon sur les trois ordres dans l’État influençe l’Europe jusqu’à la Révolution française : la société est divisée en un premier état, les prêtres (le clergé), un deuxième, les chevaliers (donc la noblesse) et les paysans (le peuple) constitue le tiers-état / Cette hiérarchie est quasi immuable, comme si elle correspond à la volonté divine / La Réforme abolit deux privilèges exclusifs du clergé : célébrer la cène (1414, Hus) et prêcher la Parole de Dieu / Dorénavant, chacune, chacun peut participer à la cène et lire la Bible, traduite dans la langue du peuple, sans la médiation d’un prêtre / Après Luther, Calvin développe une doctrine des trois ministères, ceux du Christ transmis à la Pentecôte à tous les croyants / Ainsi, la fonction sacerdotale : chacun, de par son baptême, devient prêtre pour soi (en s’adressant sans intermédiaire à Dieu et au Christ) et pour autrui, en témoignant de l’Évangile / Être pasteur est un métier, peut-être même une vocation : cela ne luiconfère pas au pasteur un statut supérieur, mais une tâche : verbi divini minister, ministre de la Parole (prêche) / Les mouvances protestantes plus radicales considèrent tout ministère comme illégitime : les darbystes et les mennonites ont des communauté sans pasteur

Photo: flickr/James Cridland