Théologienne et réformatrice française / Vers 1495-1561 / Née à Tournai, en Flandres, décédée à Genève / Ancienne prieure d’un couvent augustinien de Belgique, convertie à la Réforme sous l’influence de Luther / Animée par la conviction protestante du sacerdoce universel des croyants / Féministe avant l’heure, elle prône que ce sacerdoce englobe aussi les croyantes – donc aussi le droit des femmes de s’exprimer sur les sujets religieux / Elle publie anonymement plusieurs écrits théologiques / Elle se brouille avec Calvin, fâchée que la Réforme n’ait pas réalisé l’égalité entre hommes et femmes / Seul son second époux, le réformateur suisse Antoine Froment (1508-1581) apporte un soutien sans faille à ses idées féministes avant-gardistes

Photo: Wikimedia Commons/Roger Pfund